Défaite 57-70

Comme un étrange présage, les plombs ne tenaient pas en place à l’échauffement de cette rencontre décisive entre le 3ème et le 2ème de la poule. La salle se retrouvait dans le noir à plusieurs reprises et la présentation des équipes se faisait à la bougie. Comme tous les matchs précédents et tous les matchs à venir, le deal était simple : soit on gagne, soit on sort. Une fin de saison en forme de parcours de coupe. Pour accrocher une place en play-offs, il n’y avait pas d’autre solution.

Le Résumé :

A l’image de l’installation électrique du gymnase de la Forêt, les Poinçonnoises ont alterné éclairs de génie et collectif éteint. Malheureusement, on ne peut pas être sur courant alternatif face à une équipe survoltée.

Le Match :

_P1810778

Après une ou deux maladresses, les Blanches trouvaient la solution par Inga. Magda l'atteignait une première fois, Lina une seconde fois. 4-4, 3ème minute. Sur une attaque rapide, Inga marquait de nouveau, malgré la faute sur elle. Les locales tentaient de jouer vite, et Lina partait en contre-attaque, provoquait la faute et marquait ses deux lancers. 8-6, 4ème. Elena Yankova n’était pas en reste et donnait l’avantage aux siennes sur lancers. Les Poinçonnoises ne le savaient pas encore, mais il ne s’agissait que du début de leur calvaire. Yankova partait sous l’arceau en reverse. Aïssata Faye faisait parler sa puissance. Côté berrichon, on récupérait bien quelques rebonds par-ci, par-là, mais on n’en faisait rien, les cafouillages s’enchaînaient. Seule Inga, travaillant sous l’arceau, réussissait à titiller un minimum le tableau d’affichage. Sauf qu’en face, Faye s’employait au rebond offensif et Yankova faisait à peu près ce qu’elle voulait. Une nouvelle perte de balle poinçonnoise plus tard, et on se retrouvait après 10 minutes de jeu avec un saisissant 10-23 dans la vue. Soit un 2-17 récolté entre la 4ème minute et la 10ème, avec une Yankova déjà à 12 points… Chez les locales, on n’avait quasiment marqué que grâce à Inga.

 

_P1810283

Comme sonnées par un uppercut précoce, les Poinçonnoises reprenaient leurs esprits doucement et resserraient les rangs en défense. Avec un certain succès puisqu’elles n’encaissaient que deux points en 4 minutes. Sauf qu’elles n’en marquaient pas plus et l’écart ne bougeait pas d’un iota. Maah trouvait le filet d’un tir de 6 mètres, Faye lui répondait. Après plusieurs rebonds offensifs sans concrétisations, Marie-Ange trouvait la solution. Nouveau panier de Faye. Lina partait en reverse après avoir semé la défense. Marie-Ange poursuivait ses efforts et réussissait elle aussi un exploit personnel. A la suite d’une interception blanche, Marie-Ange dégainait son coup spécial, le shoot mi-distance. 20-27. Ce petit moment de main chaude côté locales permettait d’entrevoir une sortie du tunnel. Las, la capitaine trégueusienne Lauriane Closier choisissait ce moment pour planter un tir primé avec la planche. 20-30. Les Poinçonnoises poursuivaient leurs efforts. Rapide circulation de la balle, Élise pour Marie-Ange pour Lina qui concluait à nouveau en reverse. Sur une nouvelle action rapide, c’est Élise qui était à la conclusion pour un 3-points. 25-31, 18ème, on se disait que la saucée prise au premier quart n’était peut-être qu’un accident de parcours. Marième partait en force sous l’arceau, Magda trouvait le panier juste avant la pause et entretenait l’espoir. 29-35, mi-temps.

 

_P1810087

Ce n’étaient pourtant pas le quart d’heure de pause qui allait arranger les affaires locales. Inga contrait sa vis-à-vis mais n’empêchait pas le panier de Yankova. Comme Closier et Marion Briand s’y mettaient elles aussi, les Blanches perdaient en 1min30 ce qu’elles étaient parvenues à grignoter lors du quart temps précédent… 29-41, 22ème. Sonnant une nouvelle fois la révolte, Magda ajustait son 3-points. Élise trouvait Aurore pour un tir à mi-distance. Inga était sur tous les rebonds. Magda fixait la défense sur elle et ressortait la balle pour Élise, à mi-distance. Marième sautait plus haut que tout le monde pour capter une passe et plaçait un bras roulé imparable. Marie-Ange assurait une grosse défense et Élise captait le rebond. Elle continuait de grignoter le score sur deux lancers francs, avant de profiter d’une fixation et d’une belle passe de Marième pour placer un petit shoot. Les locales venaient tout simplement de rattraper leur retard. 42-43, 27ème. Un 13-2 qui avait réveillé la Forêt et qui laissait croire que la victoire avec les 4 points d’écart n’était qu’une question de patience. Sauf qu’après un temps mort trégueusien, ce n’était plus la même histoire. Plus du tout... Les Rouges reprenaient leur marche en avant tandis que les Blanches retombaient, encore plus lourdement, dans leurs travers. 42-45, 42-47, 42-49, 42-51… les intérieures bretonnes, profitant de systèmes de jeu bien huilés, trouvaient immanquablement des solutions. C’était la fête pour Khadi Sagna et Elsa Martins.

 

_P1810068

La brève interruption avant la dernière période ne changeait rien. Pour varier la menace, Yankova plantait quelques banderilles entre celles de Martins et Sagna. 42-53, 42-55, 42-57, 42-59 (c’est long comme énumération, non ?), 42-61. Il fallait un rebond offensif et le panier dans la foulée de Lina pour arrêter le massacre. Un 0-18 dans la vue, sept interminables minutes sans inscrire le moindre point… un compteur local totalement figé sur 42. Si on a besoin de se demander pourquoi, 42 est la réponse… Magda trouvait toute seule une solution, mais Briand lui répondait, avant que Sagna n’en remette une couche et que Yankova n’assure sa contre-attaque. A ce train, les lancers francs réussis par Marie-Ange ne pouvaient plus inverser la tendance. 48-67, 36ème. Magda continuait de s’activer, interceptait une balle, mais la défense visiteuse tenait. Marième passait un lancer, Aurore s’arrachait pour prendre un rebond offensif et marquer dans la foulée, l’écart ne se réduisait pas, ou si peu. 51-69. Capitaine courage, Aurore travaillait autour de l’arceau et trouvait une ouverture. 53-70. Maah s’appliquait en pénétration, Marième s’envolait pour contrer Briand, qui ne lui en tenait pas rigueur. Maah marquait une dernière fois sous l’arceau, tandis que Faye tuait les dernières secondes du match en s’essayant à l’exercice du trois-points, sous le regard amusé de capitaine Closier. 57-70, score final.

 

 

Il s’en faut parfois de peu pour qu’une saison bascule. C’est peut-être ce qui s’est produit lors du match Trégueux – Le Poinçonnet. Nous disons bien « Trégueux – Le Poinçonnet », le match aller, celui qui s’est joué le 25 octobre dernier. Car pour le match de ce samedi soir, il serait difficile de crier au moindre scandale. Le club breton vient quasiment de tamponner son billet pour les play-offs de N2, pour la première fois de son histoire.

 

_P1810961

 

 

Le Poinçonnet Basket, quand à lui, devra se relever de ce coup d’arrêt. Une progression ne peut pas toujours être linéaire. Il y a trois ans, le club était sportivement relégué en N3, et n’a dû son repêchage qu’à la défection financière d’un autre club. En 2012-2013, Coach Vaslin mettait en place une équipe qui parvenait à se maintenir un peu plus confortablement. L’année dernière, l’équipe atteignait des sommets en saison régulière avant de s’incliner en play-offs.

Cette année, il s’agissait de confirmer tout en endossant le statut d’équipe favorite. Plus possible de se cacher. Cette pression doit s’apprendre, avec tout ce qu’elle impose de nouveau. Ce soir, nous avons pu le constater. A nous tous désormais de regarder devant et de continuer à construire notre rêve.

 

Plus que jamais, parce que

 c'est dans ces moments

qu'il faut  être fort...

Allez le Poinçonnet !!!

 

 

La Fiche :

Arbitres : MM. Migeon et Leclerc
Affluence : env. 550 spectateurs.
Les quart-temps : 10-23, 19-12 (29-35), 13-16, 15-19.

Le Poinçonnet Basket : Lina Mahsas 8, Aurore Destouches (cap.) 6, Isadora Pillet, Magda Gawrońska 7, Élise Vieira 5, Angie Mfoula 12, Maah Diakité 6, Inga Aleksaitė 8, Camille Pez NPJ, Marième Sall 5. Entraîneur : Galin Stoyanov, adjoint : Bertrand Masson

Trégueux Basket Côtes d'Armor : Lauriane Closier (cap.) 6, Elena Yankova 20, Marion Briand 10, E Grimault, Agathe le Grill, Sabrina Fettih 6, Camille Jus, Khadi Sagna 10, Aïssata Faye 12, Elsa Martins 6. Entraîneur : Yoann Cabioc'h, adjoint : Pierre-Antoine Desilles

 

Les Photos

 

 

 

_P1800991

 

 

 

 

 

_P1800992

 

 

 

 

 

_P1800998

 

 

 

 

 

_P1800999

 

 

 

 

 

_P1810014

 

 

 

 

 

 

_P1810031

 

 

 

 

 

 

_P1810041

 

 

 

 

 

 

_P1810049

 

 

 

 

 

 

_P1810064

 

 

 

 

 

 

_P1810066

 

 

 

 

 

_P1810068

 

 

 

 

 

_P1810080

 

 

 

 

 

_P1810087

 

 

 

 

 

_P1810106

 

 

 

 

 

_P1810116

 

 

 

 

 

_P1810122

 

 

 

 

 

 

_P1810174

 

 

 

 

 

_P1810198

 

 

 

 

 

 

_P1810283

 

 

 

 

 

_P1810289

 

 

 

 

 

_P1810470

 

 

 

 

 

_P1810532

 

 

 

 

 

_P1810565

 

 

 

 

 

_P1810570

 

 

 

 

 

_P1810619

 

 

 

 

 

_P1810652

 

 

 

 

 

_P1810675

 

 

 

 

 

_P1810697

 

 

 

 

 

 

_P1810729

 

 

 

 

 

_P1810778

 

 

 

 

 

_P1810789

 

 

 

 

 

_P1810833

 

 

 

 

 

_P1810865

 

 

 

 

 

_P1810885

 

 

 

 

 

_P1810916

 

 

 

 

 

_P1810931

 

 

 

 

 

_P1810961

 

 

 

 

 

_P1820019