Victoire 52-63

Dans une saison, il y a des temps forts et des temps morts. Ce week-end était plutôt à ranger dans la seconde catégorie. Malgré tout, pour atteindre des objectifs ambitieux, il est impératif d’éviter tous les pièges. Après la défaite la veille de Trégueux à la Glacerie, il était impératif de revenir à un petit point des Bretonnes. Là était la mission, et encore une fois, les Rouges s’en sont acquittées sans trembler.

Il fallait pourtant bien le garder en tête, cet objectif. Comme dans un mauvais cliché, le brouillard était tombé sur les minibus dès le panneau « Nord-Pas-de-Calais » franchi… La température était descendue tout au long du trajet et la pluie fine à la descente marquait les visages et les esprits. C’est aussi ça, une saison.

Jouer un dimanche après-midi, à l’heure de la collation ou de la sieste.

Jouer à 16h alors qu’on aurait bien prolongé la balade autour des places de la ville et de son beffroi (les Poinçonnoises sont désormais incollables sur les beffrois).

Jouer dans une salle prestigieuse mais à moitié éclairée.

Jouer devant un public clairsemé mais à moitié ronchon.

La saison est rythmée par de grosses oppositions, mises en lumière par les journaux locaux, les forums de discussion et autres réseaux sociaux. Ici rien. Ici on forme. Ici c’est un club de Ligue, un club habitué aux joutes européennes, loin, bien loin de notre bonne NF2. Du coup, ce que font les Espoirs n’intéresse pas franchement grand monde. Pourtant, elles semblent sympathiques ces demoiselles, qui garent toutes leur patinette contre la tribune avant le match, et qui remontent dessus une fois le match terminé, peut-être pour parcourir plus rapidement une Halle Tételin un peu désertée…

 

Le Match :

_P1740890

Les demoiselles d’Arras prenaient le début du match avec le sérieux de leurs 17 ans. 4-0 dès la première minute, il fallait qu’Inga aille au rebond offensif et que Marième parte en pénétration pour ouvrir le score côté Rouges. Les locales tentaient crânement leur chance, avec succès. 7-2. Marième subissait une faute sur son tir et rentrait un lancer. Élise, au rebond, lançait immédiatement Aurore en contre-attaque. Angie faisait régner l’ordre dans sa raquette en contrant son adversaire, Magda interceptait sa première balle. Marie-Ange, après avoir travaillé dans la raquette, se fendait d’un shoot précis. Marième retournait avec envie vers l’arceau, était contrariée par une faute adverse mais rentrait ses deux lancers pour égaliser. 9-9, 7ème. Isadora faisait mine de rentrer dans la peinture, avant de servir Lina qui concluait d’un petit shoot. Cette dernière tentait de mener à bien sa contre-attaque mais était gênée par une faute. Elle convertissait un lancer et Angie conservait la possession sur rebond offensif. Élise prenait place derrière l’arc des 3-points et permettait aux Berrichonnes de prendre la tête à la fin du quart-temps. 13-15, 10ème.

 

 

_P1750095

Tout cela ronronnait un brin, peut-être trop aux yeux d’Inga, qui décidait d’en mettre un coup. Trois paniers sous l’arceau de suite, le dernier malgré la faute et avec le lancer bonus, la grande Lituanienne ne ménageait pas sa peine et l’écart se formait. Encore plus lorsqu’Élise apportait sa pierre à l’édifice en pénétration. 16-24, 15ème. Les locales avaient un sursaut d’orgueil et tentaient de ne pas se faire submerger. 20-24, 16ème. Magda servait astucieusement Maah qui ajustait son tir primé, tandis qu’Angie faisait des misères aux intérieures adverses, en marquant malgré la faute puis en passant son lancer. 20-30, 18ème. Lina et Maah ajustaient leurs tirs de 6 mètres pour conserver l’avantage à la mi-temps. 25-34, 20ème.

 

 

 

_P1750128

Les locales revenaient sans complexe sur le terrain et tentaient de mettre du rythme. Avec succès puisque la jeune Frédéric alignait deux primés de rang, pour recoller à 31-34. Lina réagissait, d’abord à mi-distance puis en travaillant près de l’arceau. Magda partait chercher Inga sous le panier et Aurore menait à bien sa contre-attaque. Inga captait un rebond offensif et trouvait Lina lancée vers l’arceau.  31-44, 25ème. En un coup d’accélérateur, les Rouges avaient passé un 10-0 à leurs hôtes. Magda, lassée de toujours passer, se permettait d’attaquer le cercle à son tour, tandis qu’Angie profitait d’un rebond offensif pour marquer de nouveau. Élise trouvait le cercle à 3-points et toute l’équipe participait à la récolte des rebonds. 37-51, 30ème.

 

 

_P1750186

Concentrées et volontaires, les Indriennes durcissaient la défense : interception d’Élise aidée par Lina, une autre d’Isadora, une troisième d’Élise et de Maah… Lina attirait à elle la défense et ressortait sur Maah qui avait la main chaude pour un 3-points. 37-54, plus gros écart du match, +17. Au four et au moulin, Maah interceptait à nouveau avant d’ajuster un tir avec le pied sur la ligne. 41-56. Lina l’imitait avec un nouveau tir de 6 mètres. 44-58. Inga profitait d’un rebond offensif pour maintenir l’avance poinçonnoise, en marquant avec le lancer bonus. 44-61, 35ème. Lors des cinq dernières minutes, les Rouges se déconcentraient en attaque, laissant les Roses revenir petit à petit. Seule Angie parvenait à passer un petit shoot, après avoir été bien servie par Magda. 52-63, score final.

 

 

Ne faisons pas la fine bouche. Il y a juste deux saisons, nous aurions bien aimé gagner à Arras. Le statut des Poinçonnoises a évolué. On trouve désormais normal qu’elles gagnent. Nous pourrions aussi nous rendre compte que chaque victoire est un pas de plus vers les objectifs annoncés, et que pour faire la fête en fin d’année, il faut éviter le faux pas tout au long de la saison. Samedi prochain à Calais, elles ne devront pas trébucher. Le samedi suivant à Rezé, elles ne devront pas trébucher. Et le samedi 10 janvier, pour leur retour à la Forêt, elles devront être enragées. Et nous devrons tous l’être, derrière elles !!!

USP, ENSEMBLE !

 

 

La Fiche :

Arbitres : MM. Demay et Lebon
Affluence : env. 60 spectateurs.
Les quart-temps : 13-15, 12-19 (25-34), 12-17, 15-12.

Le Poinçonnet Basket : Lina Mahsas 13, Aurore Destouches (cap.) 4, Isadora Pillet, Magda Gawrońska 2, Élise Vieira 8, Marie-Ange Mfoula 9, Maah Diakité 10, Inga Aleksaite 12, Marième Sall 5. Entraîneur : Galin Stoyanov.

Arras Pays d'Artois Basket : C. Charpentier 2, M. Mulumba 3, M. Diop 9, V. Bodo 7, J. Asset 7, E. Frédéric 14, J. Maillard 10. Entraîneur : G. Dhée, adjointe : Bradzeikyte.

 

Les Photos 

 

_P1740513

 

 

 

 

 

_P1740519

 

 

 

 

 

_P1740554

 

 

 

 

 

_P1740557

 

 

 

 

 

_P1740573

 

 

 

 

 

 

_P1740635

 

 

 

 

 

_P1740664

 

 

 

 

 

_P1740672

 

 

 

 

 

_P1740687

 

 

 

 

 

_P1740746

 

 

 

 

 

 

_P1740765

 

 

 

 

 

_P1740769

 

 

 

 

 

_P1740787

 

 

 

 

 

_P1740809

 

 

 

 

 

_P1740822

 

 

 

 

 

 

_P1740859

 

 

 

 

 

_P1740863

 

 

 

 

 

_P1740890

 

 

 

 

 

_P1740900

 

 

 

 

 

_P1750014

 

 

 

 

 

 

_P1750047

 

 

 

 

 

_P1750070

 

 

 

 

 

_P1750086

 

 

 

 

 

_P1750095

 

 

 

 

 

_P1750100

 

_P1750122

 

 

 

 

 

_P1750128

 

 

 

 

 

_P1750141

 

 

 

 

 

_P1750145

 

 

 

 

 

_P1750163

 

 

 

 

 

 

_P1750186

 

 

 

 

 

_P1750209

 

 

 

 

 

_P1750258

 

 

 

 

 

_P1750278

 

 

 

 

 

_P1750304